MXX37
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28 janvier 2017

Gardez-moi de mes amis...

On est peu de choses sur cette terre. Il a suffi d’un article de journal pour changer un chevalier blanc en taupe noire. En trois coups de stylo Fillon le bon est fait Fillon le laid. Comme dans tous les cas semblables, le premier effet de stupeur passé, on cherche à colmater la brèche. Et l’argument qui vient aussitôt à l’esprit, c’est la thèse du complot. Complot qui, suivez mon regard, ne peut venir que de l’adversaire. Déstabiliser un candidat encombrant est de bonne guerre. Des esprits démoniaques très actifs cherchent toujours le défaut de l’armure où enfoncer le poignard. Sauf qu’au milieu de ses cris et de ses lamentations, le camp de Fillon sait bien qu’il y a de fortes chances pour que le coup du traître vienne de ses propres amis. A l’intérieur d’un parti politique, on voue souvent plus de haine à ses amis qu’à ses adversaires et les primaires ont à coup sûr attisé les rancœurs. Certains propos entre gens de droite, rapportés par le même Canard Enchaîné, qui a toujours l’oreille tendue, sont du niveau de la salle de garde. Avec ça, le soupçon et la méfiance ne peuvent qu’ajouter à l’esprit délétère d’une campagne électorale partie en vrille. Bonjour l’ambiance ! Y a-t-il légalité ou illégalité dans le choix de Fillon ? Mais ce n’est pas cette question qui dévaste le plus le paysage politique. Cet épisode peu glorieux met surtout en lumière le goût immodéré de nos hommes politiques pour l’argent. Le parallèle est vite fait entre la vie opulente que leur procure leur mandat et la misère grandissante qui traîne dans la rue. Légal peut-être, immoral à coup sûr. Et pendant ce temps, Marine Le Pen grignote, grignote la laine sur notre dos.

Commentaires

Et ben Tonton... surtout... continue à tousser...

Jérôme.

Écrit par : Jérôme | 30 janvier 2017

Écrire un commentaire