MXX37
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12 septembre 2014

Trop...c'est trop!

«L'idée que François Hollande aurait dit, en parlant des pauvres, que c'étaient des “sans-dents”, on n'a pas l'impression que le discours vienne de quelqu'un en particulier mais que c'est une vérité. Or cela vient de quelqu'un qui se venge, qui est jaloux, qui est méchant dont on connaît le trajet de Rastignac.Ce n'est pas une oie blanche, on sait que la libido lui a beaucoup servi dans son trajet

Ces propos féroces tenus  sur France-Inter par le philosophe Michel Onfray*, pourtant peu suspect de hollandisme, à propos du psychodrame allumé par la sulfureuse Valérie T. résument toute la situation.

Trop, c’est trop. Les Français sont râleurs, un tantinet voyeurs, mais ils ne sont pas méchants. Tant d’avalanches et de mécomptes sur la tête d’un seul homme, fût-il Président de la République, va forcément éveiller quelque compassion et produire l’inverse de l’effet escompté.

Même le Canard Enchaîné dont  le bec n’est jamais tendre y va de son « coin-coin » de sympathie : « On doit concéder à François Hollande une qualité : sa solidité. Sans parapluie…sans casque de scooter sous l’avalanche…il survit ».

« Survivre » pour l’animal politique, c’est toujours vivre et, en l’occurrence, se préparer à revivre. La politique est le terreau des plus spectaculaires résurrections. Je ne peux m’ôter l’idée que ceux qui croient Hollande terrassé se trompent.

D’abord l’homme est comme le coucou, sans faire de bruit il pousse ses adversaires hors du nid ; grâce à une chance insolente et à une ténacité sans faille il a l’art d’occuper les places qu’à priori on était à cent lieues de lui destiner.

Ensuite l’opposition se prépare à lui faire un cadeau royal : l’entrée fracassante sur la scène de Sarkozy. Salut l’Artiste ! on ne va pas s’ennuyer, dans quelque temps.

Forcément théâtrale, médiatisée à outrance, cette entrée nous prépare une pièce à la manière de Molière. Tous les cas de figure vont se présenter sur fond de concert de casseroles. A l’UMP, certains noirs ambitieux, plus nombreux qu’on ne pense et que le revenant va contrarier, préparent déjà les chausse-trapes et affûtent leurs couteaux. Sans parler des juges qui rajustent leurs lunettes. 

On nous promet du rire, de la sueur et des larmes. Non ! on ne va pas s’ennuyer.

Ouf ! Hollande va pouvoir respirer, se faire quelque peu oublier…pour, soyons en persuadés, reparaître dans le dos de ses adversaires.

 

*Fils d’un ouvrier agricole et d’une femme de ménage, Michel Onfray est plutôt proche des idées de Mélenchon, bien que le style du personnage l’irrite.

Les commentaires sont fermés.