MXX37
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06 juillet 2013

A votre bon coeur, pauvres C..s!

Sont-ils républicains ceux qui considèrent que le pouvoir leur appartient et que, lorsqu’ils le détiennent ils peuvent s’y comporter comme bon leur semble, à leur seul avantage, à leur seul profit ?

Sont-ils républicains ceux qui considèrent que la justice, et d’une manière générale toutes les institutions qui contribuent au contre-pouvoir, sont là pour couvrir leurs errements ou les absoudre ?

Il faut sérieusement se poser ces  questions quand on entend certains propos de la bouche de quelques hommes de droite, propos qui dépassent certains écarts de langage du Front National .

On a beaucoup glosé sur la proposition de campagne de François Hollande : une présidence normale ! Et si cette normalité là signifiait tout bonnement  un minimum de respect du  fonctionnement républicain ?

A comparer le comportement dans la fonction suprême de Nicolas Sarkozy et de François Hollande chacun sent bien que nous avons échappé à un nouveau quinquennat d’arrogance, de suffisance, de pouvoir sans partage.

Comment s’étonner aujourd’hui que les institutions, longtemps tenues sous le boisseau, mises à mal par les colères et le mépris du maître de l’Elysée précédent, ne fassent rien aujourd’hui pour le sortir de l’ornière, et mettent même un certain zèle à lui renvoyer le boomerang ?

Le Conseil Constitutionnel qui vient d’invalider les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy couvre sa décision d’un silence assourdissant ; mais il n’est pas difficile, derrière la gravité de façade de la noble institution, de deviner les sourires en coin et les frétillements d’aise.

Oui ! Sarkozy, candidat-Président ou Président-candidat a cru bon de financer sur nos impôts certains déplacements à caractère officiel qui n’étaient en réalité que des déplacements de campagne destinés à critiquer son concurrent. Justice est faite ! Ces déplacements déguisés ont été malicieusement imputés aux frais de sa campagne. L’UMP va devoir rembourser aux contribuables 11 millions d’euros et même si ceux-ci n’en verront jamais la couleur, du moins pourront-ils espérer qu’ils soient mieux utilisés.

Onze millions ! Pourquoi tu tousses ? C’est la fin des haricots !

Copé est venu à la tribune, avec la mine sombre de quelqu’un qui va annoncer la 3ème guerre mondiale, lancer un appel solennel à tous les républicains. Si vous voulez une vraie république avec une forte opposition, citoyens, crachez au bassinet !

Tout drame engendre des effets cocasses ; car c’est ici que le comique atteint son point culminant !

Tous ces gens qui hurlent du matin au soir sur la lourdeur des impôts, ces malheureux privilégiés qui croulent sous les charges, parce qu’ils constituent l’essentiel des troupes de l’UMP, vont devoir s’acquitter sans rechigner d’un impôt supplémentaire de 11 millions.

Ils seront volontaires me direz-vous ! Certes !

Mais entre les volontaires que l’on persuadera, les volontaires que l’on suppliera, les volontaires que l’on obligera, les volontaires « à l’insu de [leur] plein gré », cela risque de faire beaucoup de monde à la quête.

A votre bon cœur, pauvres c…s !

Incorrigible France, qui ne se satisfait pas d’être la championne des prélèvements obligatoires !

Commentaires

exactement le commentaire que j'avais envie d'exprimer, c'est en effet cocasse de voir tous ces gens bien intentionnés pour payer et renflouer la dette de Sarkozy, ah mais il ne fut pas oublier aussi qu'ils le déduiront à 50% de leurs impots .... vive donc la fête de la violette ou de la rose comme l' a dit Coppé dans une grande envolée.....

Écrit par : ginette | 06 juillet 2013

Les commentaires sont fermés.