MXX37
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23 janvier 2013

Au Mali...malin et demi.

On ne sait pas si la guerre engagée par Hollande au Mali contre les Islamistes sera où non un ensablement (j’allais dire un bourbier). Elle a au moins le mérite d’être claire, dans ses causes comme dans ses objectifs. Il est évident que si personne ne fait rien contre ce fléau venu d’un autre âge, on risque de sérieux ennuis  et à l’extrême une série de 11 septembre.

Il est non moins évident qu’une fois les opérations classiques de reconquête terminées, on va entrer dans une phase de guérilla, bien plus délicate et meurtrière. Sauf qu’une guérilla contre une armée organisée telle que la nôtre ne peut réussir qu’avec la complicité d’une population hostile. Ce qui n’est pas le cas ici.

Chaque gouvernement politique de par le monde ayant ses gaffeurs, l’équipe d’Obama n’a pas échappé à la règle. Une diplomate américaine de haut vol en a faite une de grande envergure. Elle a déclaré finement que la stratégie française de reconquête du Mali était « de la merde ». Depuis on lui a cloué le bec de peur que toute la presse française ne souligne bruyamment l’énorme bévue commise par l’administration américaine, précisément … au Mali.

Voici 5 ans, comme les Islamistes menacent d’envahir le Mali, il vient une idée géniale à l’équipe de Bush. Enrôler et former sur place un contingent de jeunes Maliens que l’on lancera à l’assaut des suppôts du diable.

Qui se présente au recrutement ? Des jeunes gens sans barbe, bien sous tous rapports, on ne peut plus dévoués à la croisade.

On les embauche, on les habille, on les paye, on les fait si bien manœuvrer qu’ils finissent par devenir des unités d’élite. Voilà du bon boulot !

Un beau soir pourtant, par une nuit de poétique pleine lune, 3 unités d’élite sur quatre munies d’armes, de bagages, de véhicules ultra modernes made in USA, quittent le campement et au non d’Allah, passent dans l’autre camp.

Depuis elles nous retournent les pruneaux.

Je serai plus diplomate que la lady américaine. Cette stratégie là, c’est de la confiture…ou plutôt Non !...de la déconfiture.

Les commentaires sont fermés.