MXX37
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 octobre 2012

1789? Non! 9871...et quelques zéros!

Jean-François Copé a promis que s’il était élu président de l’UMP, il organiserait contre François Hollande une virulente manifestation, se faisant fort de mobiliser un long  cortège.

A la place du Président de la République je me méfierais. Si l’on perçoit tant de vacarme, c’est assurément que les malheureux ont changé de camp. Pire ! Qu’ils ont cru  et se sont multipliés ; Plus de doute, le nouveau pouvoir, à l’insu de tous, leur a rétabli la torture. Ça peut faire du monde, tout ça !

Le Jean-François nous organisera la journée avec le brio qu’on lui connaît.

Au premier rang du cortège, les plus malheureux, le premier cercle de sarkozystes, ceux qui n’ont pas l’habitude de cracher à n’importe quel bassinet : les messieurs-dames Soixante et quinze pour cent. On priera leur doyenne d’être présente. C’est une bonne personne. Même si elle ne sait pas pourquoi, l’important est qu’elle soit là. Prévoir donc un fauteuil roulant des plus confortables.

Pas besoin de banderoles. Un fil tendu entre deux perches de part et d’autre de la rue suffira. On y fera percher quelques dizaines de pigeons. Les slogans de manifestants, même les plus hostiles, n’ont jamais fait reculer un gouvernement. Les pigeons si !

Au deuxième rang suivront les éclopés du CAC 40. Il faudra les surveiller. On a beau leur dire de moins bomber le torse, de planquer la monnaie et de venir en Twingo, il y en toujours un qui se fait surprendre dans sa Porsche en train de tweeter en bourse.

Au troisième rang viendra une partie de l’académie de médecine, l’élite de la santé. Des surdoués de la science, mais de gros étourdis qui se sont laissés dépasser par leurs honoraires. Trop grisés par leur savant pouvoir ils en ont oublié quelque peu le serment d’Hippocrate, comme beaucoup d’entre nous ont oublié les sages conclusions des Fables de La Fontaine. Etant donné leur haut niveau de réussite ils ne sont pas ridicules au point de ressembler au Médecin de Molière, mais ils le sont suffisamment pour ressembler à l’Avare-Harpagon.

Au quatrième rang on placera  les restaurateurs. Chacun au porte-voix sera chargé d’énoncer les bienfaits de leur baisse de TVA : embauche de personnel à tous les fourneaux, investissements colossaux, réduction massive des additions. Ceux qui n’auront pas répercuté la baisse de la TVA, mais s’apprêtent à répercuter sa hausse, n’auront pas droit au porte-voix.

Au cinquième rang figureront les brasseurs de bière. Cinq centimes par pinte et la filière s’écroule. C’en est fini de la blonde, de la brune ou de la blanche, c’est la fin du houblon, il n’y a de bon temps que pour le pinard.

Voyez ! Déjà le cortège s’étire, s’étire. Ce n’est pas la fin, car voici les chocolatiers et les pâtissiers, plus précisément les spécialistes du pain au chocolat. Il est inadmissible qu’en période de Ramadan on vole plus de pain au chocolat qu’on ne brûle de voitures. Une voiture brûlée se remplace si l’on est bien assuré, il est rare qu’on coure racheter un pain au chocolat quand on s’est fait voler le premier tout chaud et croustillant. C’est la ruine de la profession, du moment que le pain au chocolat est devenu objet de peur ! Les malheureux chocolatiers seront priés malgré tout de ne pas agiter leurs toques on pourrait croire qu’ils font « tourner les serviettes ».

Avec un peu de publicité on recrutera dans la mode, les parfums ou encore dans l’hôtellerie, la pharmacie, le tourisme… On prendra tout, même les évêques mécontents que perdure Halloween.

Tous ces miséreux démarreront de la Nation pour se rendre à la Bastille. Sans complexe. Après tout, depuis le temps, elle appartient à tout le monde. Ce sera la Révolution à l’envers, 9871… Un rétro pédalage en quelque sorte avec quelques zéros à l’arrière, comme roues de secours.

Voilà le résultat obtenu quand on opprime le peuple. On se retrouve devant  une forêt de patriotes en bonnets phrygiens. Encore, heureusement qu’on a déboulonné la guillotine.

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.