MXX37
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17 avril 2012

Ce n'est plus un cap...mais une péninsule!

Nous avions dans notre littérature au moins deux personnages célèbres pourvus d’un long nez :

Cyrano de Bergerac, qui se moquait lui-même de son appendice dans sa réplique restée célèbre : « Que dis-je un cap, c’est une péninsule… » ;

Et Pinocchio dont le nez s’allongeait un peu plus à chacun de ses mensonges.

Il faut désormais en ajouter un troisième dont le nez va finir par atteindre les colonnes du Panthéon : notre bientôt regretté Président, Nicolas Sarkozy.

Anne Lauvergeon affirme, dans le livre qu’elle vient de publier, que le Président était disposé à vendre une centrale nucléaire à Kadhafi. Ce qui équivalait à prendre le risque de donner à un fou, à plus ou moins longue échéance, les clefs de la bombe atomique. Pareille inconséquence, de la part d’un chef d’état, fait froid dans le dos. Elle n’en donne que plus de poids au bulletin que nous allons glisser dans l’urne afin de déléguer notre parcelle de pouvoir citoyen à un seul homme.

Poussé dans ses derniers retranchements, Nicolas Sarkozy a affirmé sans moufter, ce matin-même sur France Inter : « C’est un mensonge éhonté. Il n’a jamais été question de vendre une centrale à monsieur Kadhafi ».

La question est de savoir si « le mensonge éhonté » est ce qu’il affirme à France Inter ou bien ce dont  l’accuse Anne Lauvergeon.

Hélas pour le président-candidat, en ce XXI ème siècle, tout ce qui se dit, surtout si c’est parole officielle, est enregistré. Il suffit donc de repasser les vieux films pour connaître la vérité.

Voici ce que déclarait le Président de la République Française au lendemain de la très glorieuse visite du colonel Kadhafi : "Je sais qu'il y a des gens et des pays qui se disent : n'est-ce pas un peu dangereux de proposer le nucléaire civil à des pays comme l’Algérie, les Emirats arabes unis, ou la Libye? Ce qui serait vraiment dangereux, ce serait de leur refuser. »

En toute bonne logique, un commmuniqué du ministère des affaires étrangères, en date du 8 juillet 2009, annonce la signature par Alain Joyandet, alors secrétaire d'Etat à la coopération, d'un "accord de coopération pour le développement des utilisations pacifiques de l'énergie nucléaire avec Abdelaati Ibrahim el Obeidi, ministre libyen des affaires européennes".

Je vous l’ai dit que son nez arriverait jusqu’au Panthéon ! Pourvu qu’il n’en abîme pas les austères colonnes sous le prétexte mesquin qu’il ne pourra jamais y entrer !

Les commentaires sont fermés.