MXX37
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31 mars 2012

Orgasmes, citoyens!

 

Alors que les sondages quotidiens sur les présidentielles supputent et mégotent, attribuant un point à tel candidat, en retirant un demi à tel autre, annonçant la montée de l’enfant prodigue, prévoyant la déroute d’une mal aimée, les électeurs déboussolés s’ennuient sans trop oser lequel croire.

Mais voilà que subitement un coup de sonde magique vient bouleverser le paysage électoral et tous ceux qui étaient sur le point de s’assoupir ont sursauté, les yeux cette fois bien ouvert. Et tout est relancé !

Que se passe-t-il donc dans ce climat de « sondagite » ? Est-ce un simple effet d’annonce de campagne, un de plus dirons-nous ? Non, Sire, c’est une révolution et quelle révolution !

Et cette fois, plus aucun doute n’est permis, la droite est sur le chemin de la déculottée.

Mais quels sont donc les termes de ce sondage qui agite tant le microcosme des incrédules les plus endurcis ?

Tenez-vous bien, c’est à peine croyable : Ce sont les gens de gauche qui font le plus souvent l’amour. (Sous entendu le mieux)

Cette phrase d’apparence anodine, est en fait un véritable brûlot, que dis-je, un tas de braises, dès lors qu’on l’approfondit sérieusement et qu’on en tire toutes les conclusions qui s’imposent.

Car il ne s’agit pas d’une simple « mesurette de bistrot », d’un centimètre péniblement acquis sous dose de viagra et claironné au comptoir entre deux apéros, mais bien d’une enquête intime, sérieuse, riche de grands écarts et de secrets d’alcôves. Dure comme le béton ! On peut en répondre.

Première conséquence de cette ahurissante constatation, si les gens de gauche font plus souvent l’amour, en bonne logique ils se reproduisent plus facilement. Depuis dix ans qu’ils rongent leur frein, ils ont eu le temps de croître et de se multiplier à l’envi au détriment d’une droite plus lente à l’œuvre et d’évidence moins motivée. C’est donc en masse qu’ils vont se ruer aux urnes.

Deuxième conséquence, si c’est à gauche qu’il y a le plus de libertins, par effet de balancier, c’est à droite qu’il devrait y avoir le plus de cocus. Ne cherchons pas ailleurs la  fracture sociale qui tend à couper la France en deux, les uns  défendant bec et ongles leur moitié que les autres convoitent. Fini le capitalisme triomphant, fini la cupidité. Cupidon est désormais le maître du jeu. L’histoire n’étant qu’un éternel recommencement, place au Gaulois !

Troisième conséquence, la plus pernicieuse : les résultats de ce profond sondage à peine connus, on a noté un arrêt brutal de la fuite des capitaux vers la Suisse. Ce sont depuis les gens de droite qui  s’enfuient en bloc pour passer à gauche avec armes et bagages, en rasant les murs. Les uns voulant profiter de l’effet d’aubaine, les autres ne voulant en aucune façon être taxés d’impuissants.

D’ici à ce qu’au soir du 6 mai, tout ce monde aille  fêter ça au Carlton aux accents de : « orgasmes, citoyens ! ». Ce serait, comme au Fouquet’s, à vous gâcher un quinquennat !

 

21:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sondages, droite, gauche, amour, 6 mai

Les commentaires sont fermés.