MXX37
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04 juillet 2011

Le Bonheur de Martine

 

Martine Aubry candidate aux primaires en vue de la présidentielle de 2012 bénéficie de deux malheurs qu’elle n’a pas souhaités et auxquels elle est parfaitement étrangère. Mais les destins sont ainsi faits que le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres.

D’une part la disparition prématurée de Georges Frêche. L’empereur de Septimanie, exclu du PS pour propos déplacés avait, juré craché, déclaré s’opposer farouchement à la première secrétaire du PS. Connaissant le bonhomme, sa faconde, sa puissance et son culot, on peut supposer qu’il aurait tout fait pour se mettre en travers du chemin de son ennemie intime.

Il n’est pas sûr d’ailleurs que son fantôme ne traîne encore dans quelque couloir pour venir hanter une fois de plus les rêves de celle qui brigue le poste suprême. Les fédérations socialistes de l’Aude et  de l’Hérault gardent encore un goût amer de leur exclusion par Mme Aubry, pour avoir soutenu jusqu’au bout le tribun du Languedoc. Un bémol sur la route du triomphe

Mais Frêche n’est plus là pour activer les braises et peser de tout son poids dans la bataille ; et même si dans le grand sud l’étoile de Martine n’est pas au zénith, elle n’a point continué de pâlir.

La mise hors jeu de Dominique Strauss Khan à qui le fauteuil présidentiel était sans doute promis est un autre élément important venu changer la donne.  Les circonstances qui ont imposé l’effacement de DSK n’étaient certes pas  porteuses de lendemains favorables. Le PS déboussolé et éclaboussé marchait sur la pointe des pieds, rasait les murs, faisait le dos rond.

Mais depuis le vent a tourné et une brise printanière, chargée d’oxygène, souffle des Amériques, assurant à Martine un horizon dégagé.

Car en dépit des appels désespérés de certains caciques du PS,  DSK, selon moi, ne reviendra pas dans la course des présidentielles. Et ceci, me semble-t-il, pour deux raisons.

La première raison est que le choc psychologique d’une arrestation, puis d’une exhibition médiatique, a été d’une brutalité inouïe. Et peut-être plus encore pour son épouse, ses enfants, sa famille que pour lui-même. De ce choc il faut se remettre, ce qui ne prédispose pas à se jeter aussitôt dans l’arène politique où d’autres coups sont à prendre. Chat échaudé craint l’eau froide.

La deuxième raison est que, derrière la bataille pénale en partie gagnée, se profile une bataille financière  toute aussi âpre. Le préjudice moral et financier subi  par DSK dans cette étrange aventure est énorme. Cela va se chiffrer par une colonne de millions de dollars. Traîné dans les rues menottes au poignet, traité de pervers par la presse et la foule, humilié devant le monde entier alors qu’il était à son Zénith, cela a un coût et même un surcoût. Enfin la perte d’un poste parmi les plus prestigieux, le saccage d’une carrière politique qui s’annonçait triomphale, cela n’a pas de prix. DSK a donc une énorme action en justice à mener contre la ville de New York pour rentrer dans son honneur et dans ses fonds. Je ne le vois pas se lancer dans une campagne électorale qui ne lui laisserait ni la possibilité, ni la disponibilité, de mener ce combat essentiel.

Est-ce à dire que DSK va disparaître, totalement indifférent au déroulement de la campagne qui s’annonce ? Je ne le pense pas non plus. C’est ce qui fera le bonheur de Martine si, comme tout semble le laisser croire, l’ancien directeur du FMI se range derrière sa candidature. Dès lors elle pourra se targuer de ses conseils, de ses analyses et même, cela n’est pas impossible, de ses déclarations, de son soutien actif, même à distance.

Avancer dans le sillage d’un homme dont le prestige de gestionnaire et de financier avisé n’est point entamé est un sacré avantage.

Martine est dans le pré…cours-y vite, cours-y vite…elle va  filer… du bon coton. Ira-t-elle jusqu’à nous tisser un bon cocon ?

 

P.S. Au moment où je termine mon article, j'apprends que Tristane Banon va porter plainte contre DSK. Est-ce une mauvaise réponse à l'appel des amis de ce dernier? Je serais enclin à le penser. C'est en tout cas provoquer une troisième raison de désistement.

 

Les commentaires sont fermés.