MXX37
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09 février 2011

Les gauchos au dodo...

Et les rétros… au boulot…

Ce ne sont point des sans-culotte. On les dit gens de robe. Ils s’habillent d’hermine, de pourpre et d’or, se coiffent d’un mortier, suspendent plein de breloques à leur poitrine pour étaler toute leur gravité. Leur assemblée est solennelle. Il semble que les curés, dans leur apparat de cérémonie, aient, depuis le dix septième siècle, plus évolué qu’eux. Ils font moins moderne dans le paysage qu’un ormeau planté du temps de Sully, même s’ils ont l’écorce aussi rugueuse.

Ils se définissent du parquet ou du siège et ont une disposition naturelle à plier  souvent, trop souvent, devant le pouvoir. Entre leurs pattes, suivant que vous vous appelez, Chirac ou Dupont, leurs jugements de cour vous rendent  blanc ou noir. Leurs erreurs se paient en années de prison, en humiliations de coupables. Heureusement on leur a supprimé le pouvoir divin de trancher les têtes, c’est moins grave s’ils se fourvoient.

Ce sont pourtant ces gens désuets, prudents, peu bavards en dehors des prétoires, empreints de respect et de solennité qui vont ce jeudi dix février, mettre le feu, obligeant Besancenot à faire profil bas. Inouï ! Du jamais vu.

Sur leur robe noire ils mettront la bavette pour bien montrer qu’ils en ont trop bavé. Ils porteront  pancartes à slogans hostiles au pouvoir en place, et vont  défiler dans les rues, eux les représentants de la loi, en toute illégalité.

Hier c’était les CRS, chargés du maintien de l’ordre, qui mettaient le désordre, protestaient et hurlaient par famille interposée, obligeant le ministre Hortefeux à rétropédaler avec une telle énergie qu’il aurait pu monter le Galibier à reculons.

Heureusement qu’on n’a pas envoyé ces troupes d’élite en Tunisie faire la leçon à celles de Ben Ali, elles en seraient revenues la fleur au fusil en chantant la Carmagnole.

 « Sarko à la lanterne ! »

C’est le monde à l’envers. Ceux qui, par leur position sociale sont chargés de contenir la révolution, sont en train de la réclamer, du moins pour leur corporation. De mémoire d’homme, que dis-je, de mémoire d’historien, on n’avait jamais vu le bras séculier se rebeller avec une telle unanimité contre le pouvoir central. Napoléon doit se retourner dans sa tombe. Un exploit sans précédent.

Décidément une mauvaise influence, une mauvaise inspiration, se sont abattues sur le président Sarkozy.  Après la cure de silence qu’il s’est imposée pour faire oublier la bévue des Roms, après les génuflexion devant le Pape, pour le pardon, voilà que ça repart, cette fois au sujet de la respectable institution dont il a pourtant la haute charge. Chassez le naturel, il revient au galop.

Ira-t-il cette fois s’incliner devant le premier Président de la Cour de Cassation ? Un magistrat qui parle comme un socialiste !

Qui a dit que la politique était ennuyeuse ? A mon avis, d’ici à 2012, en observant les deux camps en présence, on n’a pas fini de se marrer.

                                                                                                   (à suivre)

00:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, loi, chirac, crs, parquet, siège

Les commentaires sont fermés.