MXX37
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 août 2010

Brassens l'aurait appelée Jeanne.

Elle s’appelle Joanne McIver.

Silhouette fluette, visage enfantin, tout de grâce et de gentillesse, elle chante les légendes de l’île d’Arran, son île natale en bon pays d’Ecosse. Sa voix pure et rafraîchissante a les accents d’un matin de pluie d'été, où s’évapore un peu de tristesse comme de la brume qui s’effiloche.

Avec elle on se prend à rêver d’un pays qu’on ne connaît pas, pays de landes et de  menhirs où malgré (ou peut-être à cause de) leur rudesse, les hommes des Highlands ont su inventer le rêve et le merveilleux, où les manoirs hantés font trembler les jeunes filles, le soir, quand la nuit d’hiver tombe et que le cerf blanc se détache dans le couchant.

Excellente musicienne elle manie la flûte classique, la flûte traversière, la sémillante cornemuse, avec des doigts de fée. Christophe Saunière l’accompagne à la harpe avec une dextérité vertigineuse. De l’eau qui coule de la source.

Si un jour ces deux-là croisent votre route, n’hésitez pas à leur sacrifier quelques euros (une misère !)  Moment rare !

Car ils font partie de ces talents trop authentiques pour se laisser happer par l’industrie de la chanson. N’attendez pas d’eux qu’ils soient les auteurs du tube de l’été.

 Tant mieux ! Qu’on nous laisse intact ce jardin fleuri !

 

www.budamusique.com 

Les commentaires sont fermés.