MXX37
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11 novembre 2009

Les marteaux-piqueurs...

Pendant le mois de novembre 1989, toute la France était à Berlin pour assister à un évènement historique que personne n'avait vu venir. Décidément, depuis La Fayette, aucun état  ne peut se libérer sans nous.

Madelin le visionnaire était déjà au pied du mur, le huit novembre, certainement muni d'un fil à plomb pour juger de quel côté ce mur allait tomber. Le neuf il s'initiait sûrement au marteau piqueur, nul doute que le dix, il déblayait à la pelle.

Plus lent à  la détente, Juppé affirme s'y être collé le seize, ou peut-être le onze. Invité à préciser, finalement il ne sait plus.

Nicolas Sarkozy, c'est sûr, y était bien le neuf: la preuve, Paul Clave, un photographe de presse, n'a pu le photographier que le dix ( son déclencheur devait être à retardement).

Le plus futé de  tous, Fillon, y était du sept au neuf. La preuve: le huit novembre, il intervenait à l'Assemblée Nationale à Paris.

Fragilité du témoignage, dédoublement de la personnalité ou esprit de Gribouille, allez savoir.

Ces désordres de calendriers n'ont pas empêché tout ce beau monde d'affirmer sans rire avoir dîné (à première vue pour reprendre des forces) dans un restaurant à Berlin Est. Sûrement à l'auberge de la Grosse Berta.

Ce ne sera pas la première fois, ni la dernière, que ces doctes politiques nous joueront de la contrebasse...pardon! du pipeau. Puisque l'affaire est au ras des pâquerettes, rions-en de bon cœur; mais ne nous étonnons plus que cette fine équipe, tant acharnée contre le béton liberticide, fasse partie depuis, d'une entreprise de démolition.

18:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : madelin, juppé, sarkozy, fillon

Les commentaires sont fermés.